SANTÉ

LE MAL DU SIÈCLE : 9 français sur 10 souffrent de mal de dos

Première cause de consultation des centres antidouleur, le mal de dos, toutes origines confondues, ne touche pas seulement les seniors !

Hernie discale, arthrose, ostéoporose, sciatique, lumbago…. Même si les causes différent, les douleurs de dos proprement dites sont assez semblables : dans 95% des cas, c’est notre région lombaire qui trinque

Les douleurs lombaires : quand les disques s’usent

Les douleurs lombaires sont presque toujours liées aux disques intervertébraux, qu’il s’agisse d’un lumbago, d’une sciatique, d’arthrose ou de douleurs dont l’origine exacte est difficile à localiser .nos disques intervertébraux sont fragiles et s’usent avec le temps il faut savoir les ménager.car la charge qu’ils doivent supporter peut être multipliée par dix lors d’une position assise inadaptée, et se réduire considérablement en position couchée.

L’arthrose : Les seniors en première ligne

L’arthrose, processus de vieillissement naturels manifeste plus volontiers chez les personnes âgée

En usant, le cartilage qui se situe en périphérie  de chaque vertèbre est le siège d’une production osseuse qui peut comprimer les racines des nerfs rachidiens.

La hernie discale : fréquente chez le jeune adulte

La hernie discale peut survenir à tout âge, mais avec une prédominance chez l’adulte jeune. Soumis à une forte  pression, un disque intervertébral se rompt et une partie du noyau gélatineux ait irruption dans le canal rachidien, là où passent les racines nerveuses.

Le lumbago attention aux faux-mouvement

Accident brutal, le lumbago survient, par exemple, quand on se redresse rapidement après avoir été plie en deux, ou bien quand on soulève une charge en effectuant une rotation du buste, notamment en vidant ou en chargeant le coffre d’une voiture.

La sciatique : quand un nerf se coince

Une sciatique est l’expression d’une compression d’un nerf rachidien du même nom par le disque intervertébral les douleurs suivent le trajet du nerf irradient dans le membre inférieur selon un trajet variable : en arrière ou sur le côte de la cuisse, de la jambe et du pied, jusqu’aux orteils.ces symptômes peuvent s’accompagner de fourmillements, d’une sensation d’engourdissement de la jambe et du pied.ils surviennent généralement d’un seul cote, mais peuvent dans certains cas, être bilatéraux.

L’ostéoporose un risque certain à la ménopause

Maladie lente et silencieuse, L’ostéoporose affecte la résistance du squelette. Elle frappe plutôt les femmes, après la ménopause, mais n’épargne pas pour autant les hommes.

Les traitements efficaces

Aujourd’hui, le mal de dos n’est plus une fatalité ! Des médicaments à la chirurgie, il existe désormais de nombreuses solutions pour soulager le handicap et en finir avec la douleur. Pour soulager une douleur ponctuelle et bénigne un médicament présent ans toutes les pharmacies peut efficacement être utilisé en automédication : le paracétamol. Vous le prendrez sous la forme qui vous convient le mieux car il présente peu d’effets indésirables et peu de contre-indications.

Des solutions douces contre la douleur

Kinésithérapie, acupuncture, ostéopathie …utilisées en complément des traitements classiques, ces médecines dites alternatives peuvent apporter un bienfait durable aux personnes souffrant du dos

Toutefois, les recours à ces pratiques doit toujours s’effectuer après avis médical.

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *