Quelle chirurgie pour traiter le décollement de la rétine ?

0
136
décollement de la rétine

Le décollement de la rétine est une pathologie oculaire très grave qui peut entraîner une perte permanente de la vision. Il nécessite donc une prise en charge médicale rapide. Une intervention chirurgicale est souvent la seule option pour soigner cette maladie de l’œil. Dans cet article, nous allons examiner les différents types de chirurgie utilisés pour traiter le décollement de la rétine.

Zoom sur le décollement de la rétine

On parle de décollement de la rétine lorsque la rétine se détache complètement de son support, laissant passer du liquide intra oculaire.

Les déchirures rétiniennes ou les perforations sont généralement à l’origine de cette affection. Les symptômes les plus courants sont des flashs lumineux, des corps flottants dans le champ de vision et une perte progressive ou soudaine de la vue.

Pour obtenir plus d’informations sur les manifestations et les facteurs de risques du décollement rétinien, rendez-vous sur ce site.

Les différentes opérations pour traiter le décollement de la rétine

Pour soigner le décollement rétinien, l’ophtalmologue fera un choix entre différents traitements chirurgicaux en tenant compte de la taille de la déchirure, de son emplacement, des antécédents et de l’état de santé général du patient. Dans certains cas, il peut combiner plusieurs techniques.

La vitrectomie

Cette procédure chirurgicale consiste à aspirer le vitré, le liquide gélatineux transparent qui remplit l’intérieur de l’œil pour accéder à la rétine. Une fois le vitré retiré, le chirurgien utilise la photocoagulation au laser ou la cryothérapie pour sceller les déchirures ou les trous.

Ensuite, un tamponnement oculaire est souvent nécessaire pour maintenir la rétine en place et favoriser la cicatrisation. Il peut être réalisé avec de l’air, du gaz ou de l’huile de silicone, en fonction de la gravité de la lésion et de la technique utilisée.

Cette intervention permet également d’enlever les tissus cicatriciels ou les membranes qui tirent sur la rétine.

La vitrectomie est réalisée sous anesthésie générale ou locale, dure plusieurs heures et nécessite une hospitalisation.

L’indentation sclérale

L’indentation sclérale est une autre chirurgie pour traiter le décollement de la rétine rhegmatogène. Elle implique la pose d’une bande en silicone ou en caoutchouc autour de l’œil pour comprimer la paroi oculaire afin de repositionner correctement la rétine.

La bande encerclante aide à prévenir les futurs décollements rétiniens en réduisant la tension sur la paroi oculaire. Cette technique est particulièrement utile pour les patients atteints de décollement de la rétine dans la zone de la macula.

Les risques de complications, notamment des saignements, des infections et une réaction allergique à la bande en silicone ou en caoutchouc ne sont pas à écarter.

La rétinopexie pneumatique

Cette chirurgie est souvent employée pour traiter le décollement rhegmatogène de petite taille. Elle consiste à injecter une bulle d’air ou de gaz dans la cavité vitréenne de l’œil pour soutenir la rétine.

L’opération est généralement combinée avec une photocoagulation au laser ou une cryothérapie pour plus d’efficacité.

Les avantages de cette méthode sont une récupération plus rapide et moins d’inconfort postopératoire. Elle évite également une intervention chirurgicale plus invasive et coûteuse.

Toutefois, la rétinopexie pneumatique ne convient pas à tous les types de décollement de la rétine et nécessite un positionnement particulier pendant plusieurs jours.