PSYCHO

L’impact du divorce sur les enfants

Le divorce peut être une période difficile pour une famille. Non seulement les parents découvrent de nouvelles façons de se comporter l’un envers l’autre, mais ils apprennent aussi de nouvelles façons d’éduquer leurs enfants. Lorsque les parents divorcent, les effets du divorce sur les enfants peuvent varier. Certains enfants réagissent au divorce de manière naturelle et compréhensive, tandis que d’autres peuvent avoir du mal à faire la transition.

Si vous vous sentez dépassé, rappelez-vous que vous faites ce qui est bon pour vous et votre famille. Pour l’avenir, faites de votre mieux pour planifier, comprendre les signes avant-coureurs potentiels et vous rendre émotionnellement disponible pour votre enfant.

Cela dit, voyons maintenant comment votre enfant peut exprimer ses sentiments face à la séparation.

La colère

Les enfants peuvent être en colère contre le divorce. Si vous y réfléchissez, c’est logique. Tout leur univers change, et ils n’ont pas forcément leur mot à dire. La colère peut frapper à tout âge, mais elle est particulièrement présente chez les enfants d’âge scolaire et les adolescents. Ces émotions peuvent découler d’un sentiment d’abandon ou de perte de contrôle. La colère peut même être dirigée vers l’intérieur, car certains enfants se reprochent le divorce de leurs parents.

Manque de motivation envers toute activité sociale

Des recherches ont suggéré que le divorce peut également affecter les enfants sur le plan social. Les enfants dont la famille est en instance de divorce peuvent avoir plus de mal à établir des relations avec les autres et ont tendance à avoir moins de contacts sociaux. Parfois, les enfants ne se sentent pas en sécurité et se demandent si leur famille est la seule à avoir divorcé.

Émotionnellement sensible

Le divorce peut faire surgir plusieurs types d’émotions au sein d’une famille, et les enfants concernés ne sont pas différents. Des sentiments de perte, de colère, de confusion, d’anxiété, et bien d’autres encore, peuvent tous découler de cette transition. Le divorce peut laisser aux enfants un sentiment d’accablement et de sensibilité émotionnelle. Les enfants ont besoin d’un exutoire pour leurs émotions, quelqu’un à qui parler, quelqu’un qui les écoutera, etc. Les enfants peuvent ressentir les effets du divorce par la façon dont ils traitent leurs émotions.

Leurs habitudes quotidiennes changent

Une étude menée en 2019 soulève la question de savoir si les enfants portent littéralement le poids du divorce. Si l’indice de masse corporelle  des enfants ne montre pas immédiatement un impact, celui-ci pourrait, au fil du temps, être “significativement” plus élevé que celui des enfants qui n’ont pas vécu de divorce. Et ces effets sont particulièrement marqués chez les enfants qui vivent une séparation avant l’âge de 6 ans.

Par ailleurs, les enfants de la majorité des groupes d’âge rencontrent des problèmes de sommeil, ce qui peut contribuer à la prise de poids. Il s’agit de la régression, mais aussi de cauchemars ou de croyances en des monstres ou d’autres êtres fantastiques qui provoquent des sentiments d’anxiété au moment du coucher.

Ils traversent une dépression

Si, au départ, un enfant peut se sentir déprimé ou triste à cause du divorce, des études montrent que les enfants du divorce risquent de développer une dépression clinique. Plus inquiétant encore, certains d’entre eux présentent également un risque plus élevé de menaces ou de tentatives de suicide.

Toutefois, même s’il s’agit de quelques-uns des effets possibles du divorce sur les enfants, ils ne sont en aucun cas absolus ou gravés dans le marbre. De plus en plus, les familles comprennent à quel point le divorce est stressant pour leurs enfants, mais aussi pour elles-mêmes. Les familles ont commencé à se tourner vers des services de soutien, afin de trouver une solution pacifique au divorce.

 

Related Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *